Pluricosmos : l'Action Solidaire (voir aussi le site http://www.pluricosmos.com )


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Test d'un parcours dans les Pyrenees

Aller en bas 
AuteurMessage
Antoine
Membre Actif Pluricosmos
Membre Actif Pluricosmos
avatar

Nombre de messages : 621
Date d'inscription : 06/09/2007
Masculin Age : 61
Localisation : Auch

MessageSujet: Test d'un parcours dans les Pyrenees   Jeu 26 Aoû - 16:25

Nous sommes allés faire dix jours dans les Pyrenees...

Tout d'abord, le départ, quand elles sont propres...


Le bain du Grizzly

Le second bivouac

Le brouillard, la nuit, la pluie, les ornières monstrueuses et les moteurs qui fatiguent... On est redescendus bivouaquer dans la vallée. Le lendemain, il y avait encore les nuages en haut sur les sommets, alors on a shunté...

Juste pour vous faire rêver

Un peu plus loin...

Bon, je vais arrèter, car j'ai plein de boulot dans la maison à faire. J'ai des photos sur l'autre appareil aussi, mais la batterie recharge encore... Allez, une petite dernière :

Je ferai un topic sur la 4L F6 et sa super préparation d'enfer dans un autre article... mais il sera court... j'avais quasiment rien fait dessus... ni rehausse, ni blindage, ni pneus tout terrain. J'ai eu un pot d'enfer de ne rien casser ! Exemple à ne pas forcément suivre, j'ai serré les fesses plus d'une fois. A des endroits où Grizzly passait tranquille, pour moi çà tournait au trial avec choix subtil des cailloux où mettre les roues...

_______________________________________
Antoine Joubert

L'intelligence doit vivifier l'action ; sans elle, l'action est vaine. Mais sans l'action, comme l'intelligence est stérile !
[Roger Martin du Gard] Extrait de Jean Barois

Site : http://www.pluricosmos.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pluricosmos.com
Antoine
Membre Actif Pluricosmos
Membre Actif Pluricosmos
avatar

Nombre de messages : 621
Date d'inscription : 06/09/2007
Masculin Age : 61
Localisation : Auch

MessageSujet: Re: Test d'un parcours dans les Pyrenees   Jeu 9 Sep - 20:23

La genèse de mon association avec cette R4 F6.

Je voulais faire une balade réservée aux anciennes et mon J5 4X4 était dans le sac...

Un de mes amis, du Mans, m'a téléphoné pour me dire "Mon voisin garagiste vient de rentrer une R4 F6 de 1982 qui a le joint de culasse HS, tu es éventuellement preneur ? 100 euros "

Tope là pour 100 euros, un mois plus tard, je suis allé au Mans (660 kms) pour finir le remontage de la culasse, il avait déjà bien avancé le boulot. Lorsqu'on a redémarré : surchauffe. On savait pourquoi le joint a pété la première fois : le calorstat était grippé et ne s'ouvrait plus ! D'où aussi ce que nous a dit son ami mécano : moi, quand on m'amène une voiture avec le joint HS, je change aussi le calorstat et le thermocontact de démarrage du ventilateur. Cà coute pas très cher et çà évite de recasser le moteur si c'était çà. Et si ce n'était pas çà, ce sont des pièces qui s'usent, à 100 000 kms, e n'est pas aberrant de les changer, on change bien les pneus !

Comme je partais faire des cols dans les Pyrénées, on a carrément viré le calorstat, j'en remettrai un neuf pour l'hiver.

Je suis rentré chez moi et je me suis lancé dans une révision.

J'ai été très fortement aidé par ma chienne :



Mon programme était modeste : surélever d'un cran de barre de torsion à l'avant.
Au passage, je me suis rendu compte qu'un cardan était juste et je l'ai changé, ainsi que la rotule de triangle supérieur.

Par contre, quand j'ai décranté la barre de torsion et remonté d'un cran, j'ai trouvé que l'effort à fournir sur le triangle inférieur pour le remettre en place était trop important. Il faut dire que c'est une F6, qui semble t il, a une barre de torsion d'un diamêtre supérieur (pas vérifié)

En "vieux de la mécanique" , je sais que si on change les contraintes à un endroit d'un système mécanique complexe, il y a de fortes chances que cela fasse travailler plus une pièce "ailleurs" et que celle là se mette à merder. Je n'avais pas le temps de contrôler tous les silentblocs de triangle, de train, de etc... en bref, je n'avais pas le temps de déposer tout le train avant droit et gauche et tout vérifier. Alors j'ai remis au cran d'origine.

Le budget à ce moment là était de :
Achat de la voiture......................................................... 100 euros
Changement joint de culasse, avec resurfacage................ 120 euros
Changement rotule et cardan AVD................................... 100 euros
J'ai aussi acheté (pour avoir en réserve) un jeu de roulement de roue avant et un roulement arrière, pour les avoir avec moi au cas où cela lâcherait en route
Avec cela, on arrive à un budget "voiture pur" de 350 euros

Bon il a fallu ajouter :
Controle technique........................................................... 60 euros
Changement carte grise....................................................140 euros
Nouvelles plaques d'immat................................................. 50 euros
Soit 250 euros en "Frais administratifs"
Le CT m'a dit que le châssis était limite pourri au niveau de l'attache des bras de suspension arrière et que çà ne passerait plus éternellement le CT... Donc la survie de la R4 dans deux ans est conditionné à que je trouve comment refaire, renforcer cela...



Et je suis parti dans les Pyrénées comme cela.


Voila une photo sur le trajet, Vous noterez la planche de salut pour la sauvegarde des moteurs ... pour augmenter la circulation de l'air... parce que dans les pistes caillouteuses et raides montant longuement vers des cols , avec des "marches" ou il faut relancer la première, en plein soleil, à petite vitesse, le moteur finit par chauffer.



(Photo prise par Grizzly, Rendons au Grizzly ce qui est au Grizzly)
Alors on a pris une planche du lit et on a intercalé entre aile et capot moteur. J'en ai profité pour faire sortir la gaine "tressée" du filtre à air par l'entrebâillement, pour prendre de l'air "frais" à 40° dehors, plutôt que de l'air à environ 70° dedans...


Les autres pannes qu'on a eues :

- Plus de démarreur pendant une journée. J'ai tout démonté les fils, rebranchés, bricolé une fois ou deux les fusibles... et à un moment, après que j'ai touché au fil d'alimentation, le démarreur a refonctionné. Je n'ai pas fait d'autopsie: j'ai accepté le fait, et j'ai roulé comme celà !

- Avalé trois saloperies dans le gicleur. Ce sont sans doute les merdes du fond de réservoir ou du fond de cuve qui sont venues se mettre. A chaque fois, c'était après un plein d'essence. Deux fois, çà a fini par être avalé, car je pouvais encore rouler, mais obligatoirement avec un cran de starter. Ces deux fois là, çà a été dans une montée dure où il a fallu que je tire à fond le starter, pied au plancher pour finir un obstacle qu'après çà marchait mieux. La troisième fois, je ne pouvais plus rouler. Le moteur tournait tout juste au ralenti. J'ai démonté le filtre à air, démarré le moteur au ralenti, et j'ai bricolé genre "kart", on donne des coups d'accélérateur en bouchant l'entrée d'air du carburateur avec sa main d'une manière "sèche" et on libére. La saloperie s'est avalée. Ouf, je n'ai pas eu à démonter la cuve. Je hais les interventions sur bord de route.

-Une surchauffe moteur de temps en temps. N'oublions pas qu'on montait des cols, par de la piste, avec des cailloux, pendant longtemps, parfois en plein soleil à une vitesse lente


A la fin, pour les surchauffes, je m'en suis sorti avec la procédure suivante:
- Route normale : pas de chauffage
- Retrogradage de la 3e : mise du chauffage
- Retrogradage de la 2e : un cran de ventilateur
- Montée qui dure, ou montée dans les cailloux, ou retrogradage de la première : 2e cran de ventilateur

On supprime ensuite dans le sens inverse.

En cas de descente avec belle visibilité, un petit coup de point mort avec moteur au ralenti, pour que la pompe à eau reste en fonctionnement.

A chaque arrêt, surtout quand çà risque de surchauffer, on ouvre le capot, on laisse le moteur tourner au ralenti jusqu'à la fin de la période de ventilation du ventilateur sur le radiateur principal.

A chaque fois que j'ai eu une surchauffe, c'est que je n'avais pas respecté une de ces "recettes". Cela dit, je vais ré étudier le refroidissement, changer le radiateur pour un plus grand, car c'était génial comme balade, et je referai la même ou similaire l'an prochain.


_______________________________________
Antoine Joubert

L'intelligence doit vivifier l'action ; sans elle, l'action est vaine. Mais sans l'action, comme l'intelligence est stérile !
[Roger Martin du Gard] Extrait de Jean Barois

Site : http://www.pluricosmos.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pluricosmos.com
 
Test d'un parcours dans les Pyrenees
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Outback: survie dans les Pyrénées
» habitat groupé Pyr Orientales
» 1 cm d'eau en moins sur 1 semaine fuite ou evaporation
» canard, lapin et vie commune
» Nouvelle venue et premier essai.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pluricosmos : l'Action Solidaire (voir aussi le site http://www.pluricosmos.com ) :: Coin des discussions :: Discussion à batons rompus-
Sauter vers: